Rechercher sur le Site

Réforme du concours des enseignants
Publié le 10 juin 2021 | SNUDI-FO 21

Le ministre Blanquer met en place à marche forcée une réforme des concours enseignants.
Le concours repoussé en fin de M2, la titularisation se fera donc au plus tôt à BAC + 6 !
Le recours à des contractuels étudiants de master 2 MEEF (payés 664 euros nets par mois, pour 8h hebdomadaires, un recul inacceptable !) qui impliquerait le blocage de postes pour en faire des “berceaux”, en plus des postes déjà bloqués pour les stagiaires. Les opérations de carte scolaire seraient alors impactées !
S’ensuivra un blocage du mouvement des titulaires, avec des postes réservés et donc impossibles à demander lors du mouvement !
À partir de l’année 2022-23, les lauréats fonctionnaires stagiaires (post M2) seront en service à temps plein. Des postes pleins risquent donc d’être réservés.

En conclusion

Cette réforme, qui permettrait au ministère une économie de 9000 postes rien qu’avec l’année de stage à temps plein, permet d’affecter des étudiants contractuels payés au lance-pierre sur des postes en responsabilité en lieu et place d’enseignants fonctionnaires d’Etat recrutés sur concours.

Pour le SNUDI-FO, cette réforme d’austérité, lourde de conséquence sur les postes et le mouvement, doit être retirée !

communiqué SNUDI FO réforme des concours
cale




Documents Liés
communiqué SNUDI FO réforme des concours
PDF - 895.9 ko
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo