Rechercher sur le Site

Loi RILHAC
Publié le 2 décembre 2021 | SNUDI-FO 21

Il est très facile de faire le lien entre la proposition de loi Rilhac, instaurant un statut de supérieur hiérarchique (« délégation de compétences de l’autorité académique » et une « autorité fonctionnelle ») aux directeurs et les annonces du président Macron à Marseille.

Alors que ce dernier n’a eu de cesse de priver l’école publique de moyens budgétaires ambitieux, il propose dans 50 écoles à Marseille que le directeur puisse choisir “ ses enseignants ” ! Contractualiser les moyens, c’est faire exploser en plein vol les principes de service publique d’éducation et développer une École à deux vitesses !

Cette expérimentation est la porte ouverte à la privatisation de notre École et permettra de généraliser ce nouveau statut de directeur “ supérieur hiérarchique ” !

Les enseignants n’ont pas besoin d’un supérieur hiérarchique dans leur école mais de moyens humains et financiers à hauteur des besoins !

Communiqué du 21 octobre 2021
cale




Documents Liés
Communiqué du 21 octobre 2021
PDF - 1 Mo
Master MEEF

La réforme du ministre Blanquer dite « de la formation des enseignants », c’est la destruction des concours et du Statut.

La réforme du master MEEF, c’est :

  • Une énorme destruction de postes
  • Une dégradation généralisée des conditions de travail et de la rémunération
  • Un banc d’essai pour la contractualisation généralisée

C’est pourquoi la FNEC FP-FO revendique :

- Abrogation de la masterisation et de la réforme Blanquer des concours !
- Recrutements sous statut à Bac+3 avec une véritable formation pendant l’année de stage !
- Réemploi et titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent !
- Arrêt des suppressions de postes et les ouvertures de postes nécessaires pour assurer tous les enseignements à tous les élèves.

communiqué FNEC FP FO Masters MEEF

SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo