Rechercher sur le Site

EXPERIMENTATION MARSEILLE
Publié le 2 décembre 2021 | SNUDI-FO 21

En visite à Marseille le 2 septembre, le président Macron a annoncé une expérimentation à Marseille.
Dans 50 écoles de la ville, dès la rentrée 2022, les directeurs d’écoles devraient recruter les autres enseignants de l’école et mettre en place des fonctionnements et des rythmes scolaires locaux en lien avec les acteurs extrascolaires.

Ce dispositif serait amené à être généralisé.
Le président Macron veut également mettre en place des « micro-structures » dans le 2nd degré où les personnels, en dehors de tout cadre national, seraient amenés à enseigner à des groupes d’élèves sur la base d’organisation locales, en plus de leurs obligations de service.

Pour la FNEC FP-FO, l’expérimentation Macron constitue une attaque sans précédent contre l’Ecole Publique, contre nos statuts.
Elle porte à son paroxysme la logique de territorialisation, de déréglementation et de privatisation contenue dans la loi Rilhac, dans les Cités Educatives et dans la loi
Blanquer.

Communiqué du 6 octobre 2021
cale




Documents Liés
Communiqué du 6 octobre 2021
PDF - 189 ko
Master MEEF

La réforme du ministre Blanquer dite « de la formation des enseignants », c’est la destruction des concours et du Statut.

La réforme du master MEEF, c’est :

  • Une énorme destruction de postes
  • Une dégradation généralisée des conditions de travail et de la rémunération
  • Un banc d’essai pour la contractualisation généralisée

C’est pourquoi la FNEC FP-FO revendique :

- Abrogation de la masterisation et de la réforme Blanquer des concours !
- Recrutements sous statut à Bac+3 avec une véritable formation pendant l’année de stage !
- Réemploi et titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent !
- Arrêt des suppressions de postes et les ouvertures de postes nécessaires pour assurer tous les enseignements à tous les élèves.

communiqué FNEC FP FO Masters MEEF

SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo